Publié dans Blog

Nettoyage matelas, les astuces à savoir

Quoi de plus embarrassant que de dormir sur un matelas souillé. Taches de sang, traces d’urine, trace de jus, poussière…, nombreux sont les éléments qui peuvent nuire à ce matériel qui est pourtant sensé nous offrir un confort optimal. Pour dormir en paix, il faut commencer par nettoyer. il existe divers astuces de nettoiement suivant les circonstances qui se présentent.

telechargement1-300

Nettoyage matelas, éliminer les taches de sang

Tout est possible, il se peut parfois qu’un lit soit tacheté de sang. Le nettoyage doit se faire le plus rapidement possible à l’aide d’une éponge imbibée d’eau tiède et de savon noir. N’hésitez pas à frotter fortement sur les taches les plus coriaces pour que ça parte rapidement. Une fois faite, vous pourrez le sécher à l’aide d’un sèche cheveux ou le laisser à l’air libre.

Nettoyage matelas, supprimer l’odeur de transpiration

Au fur et à mesure que l’on utilise un matelas, il peut contenir l’odeur  de transpiration. Pour qu’il retrouve sa senteur naturelle, draps et couvertures doivent être enlevés. Laissez par la suite  le matelas exposé à l’air libre pendant 3 heures et de préférence sous le soleil. Produits désodorisants pour le linge de maison et buanderie peuvent également être utilisés pour désinfecter toutes traces de sueur.

Nettoyage matelas, suppression taches d’urine

Pour éliminer les taches d’urine, utilisez de la liquide vaisselle en laissant le produit faire son effet pendant 30mn ou 1h. Insistez fortement sur l’endroit souillé pour que l’odeur d’urine parte. Laissez sécher au soleil pour faire disparaître définitivement les traces d’urine et l’odeur. Les traces de moisissures peuvent être supprimées en utilisant de l’ammoniaque diluée dans un peu d’eau. Après suppression, ne pas oublier de rincer le tout à l’eau claire et de le laisser sécher par la suite.

Nettoyage matelas, suppression taches de rouille

L’élimination de taches de rouille se fait à partir de l’utilisation d’un mélange  de jus de citron et de sel d’oseille que l’on frotte sur la partie souillée. Laissez agir la solution puis rincez abondamment à l’eau claire. Par ailleurs, pour que votre linge retrouve son éclat de blancheur, trompez le quelques minutes dans une bassine d’eau additionnée de quelques gouttes d’eau de javel.

Si vous sentez par ailleurs que votre matelas contient de la poussière, n’hésitez surtout pas à y passer un coup d’aspirateur.

Publié dans Blog

Nettoyer sa cuisine de manière naturelle

La cuisine est la pièce la plus fréquentée dans la vie quotidienne des français. Elle peut refléter à la fois la beauté ainsi que la santé rien que par une procédure de nettoyage naturel. Une chose qui n’est pas difficile à apprendre et surtout à appliquer. Il suffit de suivre les démarches suivantes.

Nettoyer sa cuisine, c’est lutter contre les bactéries

telechargement

Il faudra surtout lutter contre les bactéries parce que cette pièce peut être infectée vue qu’elle est la plaque tournante des aliments. Il suffit d’appliquer des produits anti – bactériennes et procéder à un nettoyage quotidien. Optez par exemple pour de l’huile essentielle de pépin de pamplemousse. Cet antibiotique naturel est à la fois antibactérien, antivirale et antifongique. Le vin possède également des qualités antibactériennes suivant des études universitaires effectuées par l’Oregon. Il peut éliminer les dangereux E.Coli et Salmonella, des bactéries qui sont souvent présentes dans la viande. Tout de même, il est préférable de choisir le vin blanc car celui étant plus acide s’avère plus efficace. Pour le nettoyage, à l’aide d’un chiffon imbibé de vin blanc, astiquez tout simplement  les surfaces souillées.

Nettoyage pratique de sa cuisine

 La méthode la plus classique dans le nettoyage de sa cuisine passe par l’utilisation de liquide vaisselle et de déboucheur pour que son lave vaisselle soit propre. Le travail continue par le nettoyage du réfrigérateur. L’utilisation  de l’hydrolat de lavande dilué dans de l’eau tiède est fortement recommandée. La solution peut également permettre d’astiquer le sol. Une autre option, faites chauffer du vinaigre blanc.  Passez  le tout sur les surfaces de la cuisine à l’aide d’un chiffon et finissez le travail en repassant un chiffon doux et sec. Vous pourrez adopter le même système pour le nettoyage des vitres, des matériaux en inox voir même les porcelaines. Seul inconvénient, l’odeur du vinaigre chaud est assez désagréable. Ainsi, lors du nettoyage, aérez au maximum la cuisine  pour que la senteur parte le plus rapidement.

Liens utiles :

ATELIER COLIBRI Encadrement Yvelines – Cadres Colibri : rendez vous et devis gratuit avec une professionnelle de l’encadrement d’art.

Publié dans Blog

Diagnostic immobilier : une procédure obligatoire et un travail moral!

En France, la loi oblige un vendeur du bien immobilier à effectuer un nombre de diagnostics avant la vente, les diagnostics sont obligatoires et doivent être pris en charge par un diagnostiqueur professionnel ou un technicien certifié, ce dernier délivre ensuite le DDT ou dossier diagnostic techniques aux acquéreurs. Le DDT a pour objectif de protéger et d’informer un futur propriétaire ou locataire sur l’état du bien, il permettra de connaître les risques sur la santé et la sécurité de la personne. Le diagnostic immobilier est à la charge du propriétaire. Les types des diagnostics immobiliers :

  • Le diagnostic plomb : obligatoire pour les constructions antérieures à 1949.
  • Le diagnostic amiante : obligatoire pour les constructions antérieures à 1997.
  • Le diagnostic gaz et électricité : obligatoire pour des installations intérieures de plus de 15 ans.
  • Le diagnostic termites : obligatoire dans certaines régions et zones déterminées par arrêté préfectoral.
  • Le diagnostic de surface : Loi Carrez pour les lots en copropriété, Loi Robien pour les autres.
  • Le diagnostic de performance énergétique : obligatoire pour toutes les ventes ou location. Il établit une notation de A à G.
  • Le diagnostic des risques naturels et technologiques : obligatoire selon les régions et les zones déterminées par arrêté municipal.

Les diagnostics immobiliers sont important et nécessaire dans les procédures à suivre pour une demande de crédit immobilier dans les meilleurs banques. Le secteur immobilier se développe et pousse les promoteurs à faire des investissements immobiliers, dans une marché plus vaste où la concurrence est rude, les diagnostics immobiliers sont maintenant devenus des moyens efficaces pour vendre un bien immobilier. Le diagnostic immobilier, un travail moral. Le travail d’un diagnostiqueur immobilier est un métier « moral », le technicien certifié doit respecter les conditions de compétences demandés par la loi. Le non respect de ces conditions est synonyme des sanctions dans le code de la construction et de l’habitation. Un bon diagnostiqueur doit garantir le futur occupant en lui fournissant un service remarquable et indépendant. Avant de faire réaliser le diagnostic immobilier, le propriétaire doit toujours vérifier la validité des certificats de compétence du technicien et de son attestation d’assurance de responsabilité professionnelle.

Publié dans Blog

Quelques conseils et guides pour entreprendre des petites réparations en plomberie

Parfois, il vous faudra résoudre des problèmes de plomberie sans l’intermédiaire d’un pro. Au travers de simples méthodes, apprenez comment détecter une fuite d’eau via vos canalisations. Nos conseils vous viendront aussi en aide quand il vous faudra installer et remplacer des petits équipements plomberie sans recourir à un plombier.

Le compteur est un excellent moyen de repérer une fuite de tuyau

Une importante fuite d’eau s’explique fréquemment par une hausse anormale et continuelle de facture d’eau par rapport à votre consommation ordinaire.

Stopper votre système principal d’alimentation en eau, c’est-à-dire le compteur, est la première mesure à adopter pour localiser l’origine d’une fuite. Attendez au moins douze à vingt quatre heures avant de le remettre en marche

Prenez votre stylo et bloc note commencez par noter ce qu’affiche le compteur au moment de la coupure, puis au lors de sa réouverture. L’écart d’entre les deux chiffres vous révèlera intelligiblement la perte d’eau :

  • Pour empêcher votre système d’eau de fuir, arrêtez l’eau du robinet principal sous le compteur. Dès lors que les 12 à 24 h se soient écoulés, vous pouvez le réactiver.
  • Lisez attentivement le compteur et notez ce qui est écrit dessus. L’indication en m3 : c’est la quantité totale d’eau que vous avez consommé. Vous constaterez facilement les unités en hectolitres, décalitres et litres situées à droite de la virgule. Après avoir rouvert le compteur, notez une seconde fois ce qui apparaît sur le compteur au bout de 12 à 24 h et calculez l’écart entre les deux chiffres pour connaître précisément combien d’eau vous avez perdu.
  • votre compteur d’eau une fois remis en route consignez une nouvelle fois sur bloc-notes ce qu’il affiche. Le robinet doit être ouvert en même temps pour que l’eau puisse continuer à couler sans oublier de surveiller le compteur d’eau. Si votre compteur continue à tourner, c’est qu’il y a forcément une fuite quelque part. Relevez l’indication finale après l’avoir arrêté une nouvelle fois. Ca y est, vous avez consigné sur bloc-notes ce que votre compteur d’eau a affiché : il est temps de confronter les chiffres et de calculer l’écart pour connaître la valeur exacte de perte de volume d’eau. Votre débit réel de fuite d’eau se détermine en divisant le chiffre obtenu par le nombre d’heures durant lesquelles vous avez fermé votre compteur.
  • La fuite est bien présente, le volume et débit réel de fuite sont également connus, il ne vous restera plus alors qu’à inspecter toutes vos installations et robinets pour trouver cette-fois-ci l’origine de la défaillance de la plomberie.

 Comment procéder en cas de fuite d’eau ?

Le dysfonctionnement d’un tuyau ou d’un raccord est souvent à l’origine d’un problème de fuite d’eau.

  • Comblage tuyau en Cu : Quel produit choisir

Pour boucher un tuyau en cuivre, vous pouvez employer un ruban adhésif spécial « autoamalgamant » ou mastic bi-composant adhésif et durcisseur.

  • Problème de fuite repéré au niveau d’un raccord:

Si votre raccord manifeste une fuite, c’est que le joint nécessite d’être remplacé.

  • Opérer un bouchage de tuyau en cuivre ? C’est facile avec du mastic bi-composant adhésif et durcisseur

Toute opération de colmatage de tuyau en Cu commence par le ponçage de tuyau en Cu. Préparez d’abord la zone à colmater en l’essuyant à l’aide d’un torchon bien propre et puis, abrasez délicatement le tuyau sur une surface légèrement plus large que la fuite. Ceci vous permettra d’accrocher facilement le produit.

Pour un polissage réussi, optez pour une laine d’acier fine, un morceau de toile émeri fine ou une brosse métallique Fractionnez le mastic pour en faciliter le malaxage. Une fois cela terminé, vous obtiendrez ainsi un ballon de teinte homogène et pâteux. Appliquez-le sur la conduite ! La surface de fuite est bien polie, le mastic est bien malaxé ; il ne reste plus qu’à y aplatir le produit bi-composant En contact avec l’air environnant et avec la température ambiante, le produit tendra à sécher et à se durcir rapidement. Il vous faudra toutefois patienter le temps nécessaire pour un calfeutrage réussi de votre tuyau fuyant en cuivre.

  • Réparer un problème de fuite sur tuyau en cuivre en vous servant d’un ruban adhésif spécial :

Nettoyez le tuyau, poncez-le d’abord et séchez-le ensuite en vous servant d’un sèche-cheveux. Passez immédiatement à la préparation du ruban autoamalgamant à appliquer sur la conduite.

Votre facture d’eau a explosé à cause d’un raccord fuyant : Comment y remédier ?

  • Quand la fuite provient de votre bague en PVC, la meilleure solution consiste à vous en approprier une neuve. Si elle est encore récupérable, resserrez-la tout simplement. Si elle continue à faire fuir de l’eau, repositionnez le joint ou remplacez-le.

Colmatage antifuite : quelle solution choisir pour sa tuyauterie en Cu

guides-pour-entreprendre-des-petites-reparations-en-plomberie

Souvent il est difficile de détecter l’origine d’une fuite. Dans la plupart des cas, elle résulte d’un tuyau défectueux suite à un choc direct par exemple, tout comme le problème peut s’agir d’un gel de tuyauterie ou bien encore d’autre facteurs comme : la mauvaise qualité de soudage, le défaut de conception Les solutions de colmatage à adopter varient selon l’importance de la fuite. Le recours à l’utilisation d’un mastic ou d’un ruban adhésig autoamalgamant permettra ainsi de remédier un simple suintement. L’assemblage d’un nouveau raccord est nécessaire, pour le cas d’une importante fuite.

  • Mastic bi-composant antifuite :

Il comprend deux composants dissociés : durcisseur et adhésif qui se présentent sous forme solide. Vendu au magasin distributeur en barres ou bien aussi en tablettes minidoses, le mastic antifuite bi-composant durcisseur et adhésif est modulable avec les doigts. Le boulet homogène et moelleux ainsi obtenu s’endurcit au contact avec l’air permettant le colmatage efficace de votre tuyau en Cu.

  • Ruban antifuite autoamalgamant :

Ce ruban spécial ne rassemble pas aux autres types de rubans adhésifs comme celui de l’électricien par exemple car il est autoamalgamant. Une fois enroulé sur votre tuyau fuyant, il fait corps avec celui-ci et s’endurcit pour empêcher définitivement l’eau d’y échapper.

Comment Réparer une fuite sur un tuyau en PVC sans l’aide d’un plombier : Les dix bonnes attitudes

  1. Empêchez l’eau de fuir en commençant par stopper votre compteur

Le compteur une fois arrêté, plus aucune eau ne doit continuer à circuler en amont de votre tuyauterie en état défectueux.

  1. Repérez puis tracez les zones à découper avant de vous débarrasser de la partie défectueuse

Avec votre feutre , commencez par marquer , de part et d’autre, les zones à tronçonner de la partie altérée de votre tuyau en PVC.

  1. Le reste des fragments doit être poli :

Pour réussir le décapage des surfaces de contacts d’un tuyau fuyant en PVC, optez pour l’utilisation d’un papier abrasif, d’un cutter ou d’un simple couteau que pour celle d’un ébavureur conventionnel.

  1. Passez tout de suite au délardage des zones de contact :

Utilisez une feuille essuie-tout mouillée d’alcool pour astiquer les manchons et les extrémités restantes de la conduite sur une échelle de 3 à cinq centimètres. Utilisez un détergent conventionnel !

  1. Maintenant place au dégel des champs de contact :

Il est utile d’opérer le dégivrage des zones de contacts pour en garantir l’adhérence à la colle .

  1. Les tronçons de tuyau à échanger une fois groupés : Dimensionnez-les !

Il vous faudra d’abord jauger la partie altérée avant de la soustraire de votre tuyau. De la longueur obtenue, vous devez encore soustraire 1 centimètre.

  1. Le nouveau tuyau a été bien jaugé ; maintenant il vous faudra le scinder :

Le nouveau tube de remplacement une fois prêt, introduisez- le délicatement dans les mâchoires d’un établi pliant. Ensuite, prenez votre feutre et commencez par repérer la longueur des zones de coupe. Muni de votre scie à métaux, scie égoïne ou scie à guichet scindez le tube puis ébavurez ses extrémités. Vous pouvez utiliser un papier abrasif ou un cutter à la place.

  1. Le nouveau fragment de tuyau une fois mesuré et découpé, il vous faudra le raccorder à votre système de tuyauterie :

Préparez la tuyauterie à recevoir le segment du tuyau de rechange en ouvrant légèrement l’une des sections de conduite restantes. Dénouez les colliers qui assurent la fixation de la partie la plus courte pour la séparer du mur ou pour la poser totalement au sol.

  1. La tuyauterie même raccordée peut encore fuir, encollez les zones de contact pour en finir :

Pour ce faire, vous avez deux possibilités :

– Coller sur les surfaces dégivrées en appliquant directement la colle aux manchons.
– Coller le nouveau tronçon au système par le bout du tube et des sections de la conduite d’origine.

  1. Le tube doit être connecté aux manchons :

Les manchons une fois insérés aux bouts du nouveau tube, saisissez-le à son tour afin de l’enfiler de part et d’autre des deux côtés.

Astuces utiles pour changer le mécanisme de chasse d’eau

Stoppez le clapet d’arrivée se trouvant à l’un des deux côtés du réservoir et puis, videz la chasse d’eau en la tirant avant de songer à son remplacement.

  1. Enlevez le couvercle de la chasse d’eau :

Démonter une chasse d’eau tirette est un jeu d’enfant ! Dévissez-la tout simplement !. La désinstallation d’une chasse d’eau pressoir s’opère pour sa part en défaisant le fil assurant sa liaison à votre système de vidage.

  1. Il est temps pour vous d’enlever l’ancienne chasse d’eau :

Enlevez également du réservoir le corps du mécanisme de l’ancienne chasse d’eau en tournant à 90 degrés dans le sens opposé de l’aiguille d’une montre.

  1. Pour préparer votre toilette à l’installation de la nouvelle chasse d’eau ; pensez à séparer le joint du réservoir des toilettes :

Commencez par dévisser les écrous qui verrouillent le réservoir des toilettes sur la cuvette. Enlevez les vis par le haut ensuite. Après avoir détaché le réservoir, soulevez-le et posez-le. Enlevez le soin d’étanchéité usé et dévissez le système de fixation du réservoir par le biais d’une clé spéciale.

  1. La pose d’une nouvelle chasse d’eau nécessite toujours le replacement du réservoir sur la cuvette :

Le nettoyage de la céramique passe avant la restauration du réservoir. Il vous faudra visser son fond et aussi l’écrou du système de la nouvelle chasse d’eau en vous servant d’une clef spéciale pour ce faire. Placez le nouveau joint mousse à son tour ; introduisez la rondelle conique au vis de fixation du réservoir, puis cette même vis en dernier. Serrez-en minutieusement les écrous.

  1. Pensez aussi à remonter flotteur et robinet pour réussir le montage de votre chasse d’eau neuve :

Préparez un joint à filer sur le pas de vis du robinet flotteur. Enfilez par la suite ce pas de vis dans son trou. Dès lors que c’est fait, stabilisez l’écrou de fixation du flotteur ; installez le joint fibre dans l’écrou du robinet. En vous servant d’une clef adaptée, vous pouvez serrer l’écrou et maintenir le robinet à la fois. .

  1. Montez la chasse d’eau neuve :

La hauteur du nouveau mécanisme de chasse doit s’ajuster à la taille du réservoir. Il vous faudra par la suite monter le mécanisme tout au fond du réservoir, notamment sur sa base. La fixation s’opère par rotation manuelle tournant à 90 degrés dans le sens de l’aiguille d’une montre.

Quand le plombier n’est pas disponible : 5 bonnes méthodes pour nettoyer son chauffe-eau par soi-même

  1. Première précaution à prendre avant le nettoyage d’un chauffe-eau : il vous faudra l’éteindre et le mettre hors tension

Pour sécuriser votre opération de nettoyage de chauffe-eau, la première chose à faire consiste à désactiver son disjoncteur. Retirez le fusible une fois cela fait.

  1. Vidangez-le !

La vidange n’est pas nécessaire pour nettoyer un chauffe-eau électrique à résistance stéatite alors que c’est le cas concernant un chauffe-eau thermoplongée. Il vous faudra en effet nettoyer la cuve du chauffe-eau électrique.

  1. N’oubliez pas de démonter la résistance du chauffe-eau électrique après l’avoir vidangé

Après avoir vidangé le chauffe-eau, désinstallez la résistance placée sous le capot de protection ! Dévissez également le capot de protection pour la détacher entièrement.

  1. Chauffe-eau électrique : Pour un nettoyage à succès, pensez aussi à laver la résistance

Vous pouvez vous servir d’un détartrant commercial pour astiquer la résistance d’un chauffe-eau. Trempez-la quelques heures dans la solution de lavage avant de la nettoyer à l’aide d’une brosse métallique. Terminez par le rinçage à l’eau chaude.

  1. Avant de rétablir le chauffe-eau, vous devez remettre la platine à sa place

Pour le cas d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée, restaurez la platine simplement. Pour celui d’un chauffe-eau à résistance en stéatite, il faudra remonter le fourreau sur la résistance et restaurer cette dernière dans la cuve. Remplissez-la avant de réactiver votre chauffe-eau.

Publié dans Blog

Les bonnes mesures à adopter pour résoudre des problèmes de réparation en plomberie sans l’aide d’un plombier

Faire appel à un plombier n’est pas toujours indispensable quand il s’agit d’entreprendre de petits travaux d’entretien au quotidien.repérer l’origine d’une fuite ne vous posera plus de souci après avoir appréhendé les bonnes méthodes. Au travers la lecture de ce blog, vous découvrirez par la même comment remplacer ou installer vos équipements plomberie par vous-même.

Se servir d’un compteur dans le but de repérer la source d’une fuite

Une hausse importante de facture d’eau par rapport à votre habitude de consommation est certainement due à la présence d’une fuite via votre système de canalisation.

On ne passe pas par 36 moyens pour repérer d’où une fuite peut bien provenir. Il vous faudra couper directement le compteur et patienter 12 à vingt quatre heures au minimum. C’est la première règle à adopter.

Il vous faudra ensuite relever les indications du compteur au moment de la coupure puis dès la réouverture du circuit. L’écart d’entre les deux c’est-à-dire la différence de valeur vous indiquera la perte d’eau :

  • Détecter une fuite et la stopper provisoirement, c’est facile. Il vous suffit d’arrêter l’eau du robinet se trouvant en aval au niveau de votre compteur et d’attendre au moins une demi-journée avant de la rouvrir.
  • Observez ce qu’affiche le compteur et consignez-le sur papier. Votre consommation d’eau s’affiche en m3. Quant aux autres unités : hectolitres, daL et litres, elles apparaissent clairement à droite de la virgule. Ces indications-là vous révèleront tout à propos de la perte d’eau ayant fait explosé la facture à votre insu. Il vous suffira de noter l’écart après l’écoulement d’une durée de douze à 24 heures.
  • Reprenez votre bloc-notes et stylo, notez de nouveau ce qu’affiche le compteur d’eau après l’avoir remis en marche. Le robinet doit être ouvert en même temps pour laisser circuler l’eau sans oublier de garder un œil sur votre compteur. Le cas où ce dernier continue à tourner révèle la présence d’une fuite d’eau quelque part. Coupez- le encore une fois et notez ce qu’il affiche en final. Ca y est, vous avez noté ce que votre compteur d’eau a affiché ; il est grand temps de confronter les chiffres et de calculer l’écart pour déterminer votre valeur exacte de perte de volume d’eau. Pour connaître votre débit réel de fuite, il vous faudra diviser le chiffre obtenu par 12 ou par 24 selon la durée de la coupure.
  • Quand la fuite est repérée et que votre volume et débit de perte sont aussi connus. Faites le tour de vos installations et robinets défectueux pour obturer la fuite de canalisation d’eau.

Quelques astuces indispensables en plomberie pour réparer une canalisation abîmée

Une fuite plus ou moins importante trouve dans la majorité des cas origine au niveau d’un raccord ou d’un tuyau abîmé.

  • Colmatage de tuyau cuivre : Quel produit privilégier ?

Les deux meilleures solutions permettant de réparer un tuyau fuyant en cuivre consistent en l’utilisation d’un ruban adhésif spécial autoamalgamant ou d’un mastic adhésif bi-composant et durcisseur.

  • Quand votre raccord manifeste une fuite :

Un raccord fuyant, c’est facile à réparer ! Il suffit de remplacer le joint.

  • Votre tuyau en cuivre libère beaucoup d’eau : Comblez- le, en vous servant d’un mastic

On ne colmate pas une fuite de tuyau en cuivre sans nettoyer la conduite. Prenez un torchon et commencez par essuyer la zone fuyante et puis, polissez délicatement le tuyau sur une surface légèrement plus large que la fuite. Ceci vous permettra d’accrocher facilement le produit.

Pour parfaire son polissage, il faudra utiliser une brosse métallique, une laine fine ou un morceau de toile émeri fine Tranchez le mastic pour en faciliter le modelage. Une fois cela terminé, vous obtiendrez ainsi un boulet de teinte uni et onctueux. Appliquez-le sur la conduite ! À l’aide de vos doigts, aplatissez-le produit sur la surface fuyante que vous avez préalablement nettoyée. Fais en sortes que ça se consolide. Attendez quelques heures, le temps que le produit sèche, adhère à la zone fuyante ; en assure le colmatage.

  • Opérer un bouchage de fuite sur tuyau en cuivre : c’est facile en en vous servant d’un ruban adhésif spécial autoamalgamant.

Commencez par nettoyer et par abraser le tuyau ; séchez la zone avec du chiffon ou à l’aide un sèche-cheveux. Préparez la bande et pour pouvoir l’appliquer ensuite sur la conduite.

Une fuite d’eau au niveau du raccord a été responsable de la hausse de votre facture d’eau ? Comment y remédier sans l’intervention d’un plombier ?

  • Pour pallier une fuite au niveau de votre bague PVC, on ne passe pas par 36 chemins, soit :

– Vous remplacez la bague si elle manifeste une fuite importante et que celle-ci ne soit plus récupérable.
– Vous la resserrez simplement si elle demeure en parfait état de fonctionnement.
– Vous vérifiez au niveau du joint pour envisager d’éventuel remplacement ou le replacer si c’est encore possible.

Combler une fuite sur tuyau cuivre

Il est difficile parfois de déceler l’origine d’une fuite. Dans la plupart des cas, elle résulte d’un tuyau défectueux suite à un choc direct, tout comme le problème peut s’agir d’un gel de tuyaux ou bien encore d’autre facteurs comme : le soudage de mauvaise qualité, une conception défaillante Les solutions de colmatage à adopter varient selon l’importance de la fuite. Le recours à l’utilisation d’un mastic ou d’un ruban adhésif autoamalgamant permettra ainsi de remédier un simple suintement. L’assemblage d’un nouveau raccord est nécessaire, pour le cas d’une importante fuite d’eau.

  • Mastic antifuite :

Le mastic antifuite est disponible en barres ou tablettes minidoses, se compose de deux éléments séparés : adhésif et durcisseur. Pour réparer une fuite avec, il vous faudra le malaxer avec vos doigts et de l’appliquer sur la partie fuyante de votre tuyau en cuivre après l’avoir préalablement poli .

  • Ruban antifuite :

Ce ruban adhésif est assez spécial et à distinguer du ruban électricien adhésif de par sa propriété autoamalgamante. Cela signifie qu’il fait corps avec votre tuyau dès qu’on l’enroule sur la partie fuyante.

Les 10 bonnes pratiques à adopter pour pallier un problème de fuite sur son tuyau PVC.

comment-modifier-un-reseau-de-plomberie-sans-soudure

  1. Coupez le compteur

Tout d’abord, assurez-vous qu’aucune eau ne circule en amont de la partie fuyante . Coupez le compteur.

  1. Otez la partie défectueuse en commençant par repérer et sectionner ses zones

Premièrement, il vous faudra souligner les zones de découpe de la partie abimée du tuyau en PVC. Utilisez un stylo-feutre pour cela. Utilisez ensuite une scie égoïne, une scie à guichet ou une scie à métaux pour la tronçonner.

  1. Le reste des éléments doit être ébarbé :

Pour réussir le polissage des zones de contacts d’un tuyau fuyant PVC, optez pour l’utilisation d’un un cutter, d’un simple couteau ou d’un papier abrasif que pour celle d’un ébavureur conventionnel.

  1. Astiquez les surfaces de contact :

Prenez une feuille essuie-tout propre puis, trempez-la dans de l’alcool pour nettoyer les manchons ; faites pareil pour les extrémités restantes de la conduite sur une échelle de 3 à cinq centimètres.

  1. Procédez maintenant au dégel des champs de contact :

L’opération est nécessaire pour parfaire l’adhérence à la colle.

  1. regroupez tous les segments de tuyau à remplacer afin de les calibrer

Avant de retirer la partie défectueuse n’oubliez pas de la calibrer. Retirez donc un centimètre de la longueur ainsi obtenue.

  1. Maintenant que le jaugeage est fait, il vous faudra maintenant scinder le nouveau morceau de tuyau :

Insérez le nouveau tube dans les mâchoires d’un établi pliant ou d’un étau sans trop presser. Marquez la longueur des zones à découper. Coupez le tube ; décapez- en l’extrémité.

  1. Le calibrage et découpage une fois faits, place au raccordement :

Préparez votre tuyauterie à recevoir le morceau de tuyau neuf en ouvrant légèrement l’une des sections de conduite restantes. Ouvrez les colliers qui fixent la partie la plus courte pour l’éloigner du mur ou pour la déposer totalement au sol.

  1. L’assemblage est terminé ? Place à l’encollage des surfaces de contact

Appliquez la colle sur les surfaces dégelées soit à l’intérieur des manchons, ou bien à l’extrémité du tube et des sections de la conduite d’origine.

  1. Unissez manchons et tube :

Pour terminer, il ne vous reste plus qu’à relier manchons et tubes. Faites alors incorporer les manchons aux limites du nouveau tube, sans les faire tourner. Le tuyau de rechange doit être par la suite enfilé des deux côtés, de part et d’autre.

Six conseils indispensables au remplacement d’une chasse d’eau

Ca y est c’est décidé, il vous faudra remplacer votre chasse d’eau existante. Vérifiez alors au niveau du clapet d’arrivée et assurez-vous qu’il soit bien fermé. Il est logé à l’un des deux côtés du réservoir.

  1. On ne démonte pas une chasse d’eau sans enlever son couvercle :

Pour le démontage d’une chasse d’eau tirette, il faut la dévisser simplement. Pour démonter votre bonne vieille chasse d’eau pressoir, détachez le fil la liant au mécanisme de vidage.

  1. Et c’est maintenant qu’il vous faudra vous débarrasser de l’ancienne chasse d’eau :

Servez-vous d’une clé plate ou une clef à molette pour dévisser l’écrou joignant le robinet d’arrivée d’eau à votre système de remplissage. Le robinet flotteur est à retirer du réservoir en dévissant l’écrou en plastique l’immobilisant.

  1. Pour réussir l’installation de la nouvelle chasse d’eau, commencez par séparer le joint du réservoir des toilettes :

Ouvrez le réservoir des toilettes sur cuvette à commencer par dévisser les écrous et puis, enlevez les vis par le haut. Soulevez le réservoir et reposez-le après l’avoir désinstallé. A l’aide d’une clé spéciale, enlevez le soin d’étanchéité usé en dévissant le mécanisme de fixation du réservoir.

  1. Le réservoir doit être aussi réinstallé sur la cuvette pour réussir le montage d’une chasse d’eau neuve :

Purifiez la céramique puis, remettez le réservoir à sa place. Vissez-en d’abord de fond et l’écrou du système de fixation de la nouvelle chasse d’eau: celui-ci avec une clef spéciale. Montez le nouveau joint mousse. Enfilez la rondelle conique à la vis de fixation du réservoir. Insérez le vis de fixation puis, serrez-en les écrous.

  1. Restitution robinet-flotteur, l’avant-dernière étape de l’installation de votre nouvelle chasse d’eau :

Filez un joint sur le pas de vis du robinet flotteur puis, insérez le pas de vis dans son trou. Stabilisez l’écrou de fixation du flotteur avant de monter un joint fibre dans l’écrou du robinet. Revissez-le manuellement à la fin. En usant d’une clé idoine, serrez l’écrou tout en maintenant le robinet.

  1. Posez la chasse d’eau neuve :

Après avoir réussi à faire correspondre la hauteur du nouveau mécanisme de chasse par rapport à la taille du réservoir, il vous faudra aussi monter le mécanisme sur sa base ; tout au fond du réservoir. Fixez manuellement en tournant à 90° dans le sens d’une montre.

 5 astuces simples pour vous aider à nettoyer un chauffe-eau par vous-même

  1. Première précaution à prendre avant de nettoyer un chauffe-eau : il vous faudra le désactiver et le mettre hors-tension

Avant de détartrer un chauffe-eau, commencez déjà par désactiver son disjoncteur général tout en retirant le fusible.

  1. Vidangez votre chauffe-eau électrique en toute sécurité après l’avoir préalablement désactivé et débranché

La vidange n’est pas nécessaire pour détartrer un chauffe-eau électrique à résistance stéatite alors qu’elle est indispensable pour le cas d’un chauffe-eau thermoplongée. Il vous faudra en effet nettoyer la cuve du chauffe-eau électrique.

  1. Le chauffe-eau électrique a été vidangé ? Pensez maintenant à détacher sa résistance

Une fois votre vidange effectuée, il vous faudra démonter la résistance. Elle se trouve sous le capot de protection et fixée sur une platine que vous devrez aussi dévisser.

  1. Purifiez- la à son tour

Nettoyez la résistance avec un détartrant commercial. Trempez-la quelques heures dans la solution de lavage puis commencez par la nettoyer avec une brosse métallique. Rincez à l’eau chaude !

  1. Restaurez la platine et remettez le chauffe-eau électrique en marche

Il suffit de restaurer la platine pour votre chauffe-eau électrique à résistance thermoplongée. Le fourreau doit être en revanche repositionné sur la résistance puis au tour de cette dernière d’être réintroduite dans la cuve, pour le cas d’un chauffe-eau à résistance en stéatite. Il vous faudra la remplir avant de remettre le chauffe-eau électrique en marche.